Un roman à éviter, une couverture à ?

lundi 8 novembre 2010


Les fêtes de Noël approchent et certains vont se ruer chez leur libraire (on n'a pas dit la Fnac !) pour trouver LE polar à offrir. Partout vont fleurir les listes de cadeau idéal. Si votre libraire n'est pas un type (ou une zigotelle) de confiance qui dégotera LE roman vraiment surprenant, méfiez-vous de ce que les étals vous proposent avec certaines "stars" qui manquent d'originalité. Dans cette catégorie, comme je l'ai déjà expliqué sur PolArtNoir, le dernier roman de Ellory s'avère décevant. Parce que l'auteur se répète, parce qu'il traite de sujets éculés - qui certes intéresseront ceux qui ne les connaissent pas, mais tant qu'à faire autant choisir les meilleurs (Don Winslow, donc, mais aussi Daniel Chavarria avec Un thé en Amazonie. Ou encore le film Les trois jours du Condor) - sur les actes des Etats-Unis via la CIA. Défauts de fond et aussi défauts de forme, notamment avec une écriture qui, si elle n'atteint pas les clichés pathologiques de bon nombres d'auteurs de thrillers, ne peut s'empêcher de mâcher tout le travail du lecteur et d'en faire un peu trop. "Des gens ordinaires regardaient la vie des autres exploser autour d'eux. Collisions d'humanité. Moments d'horreur."

Revenons un instant sur le sujet des couvertures de roman avec une nouvelle sortie made in Série Noire (vue sur le site de DOA). De l'eau pour le moulin de la controverse sur la nouvelle ligne graphique de cette collection, qui ressemble maintenant à toutes les autres. Gageons que l'intérieur surclassera l'extérieur. Sinon, c'est le moment de se souvenir de la corvée de plastifiage des livres scolaires et d'imaginer un relookage maison de cette couverture.

1 commentaire:

dj duclock a dit…

Outre le pochon du livre qui ne me sied pas du tout, j'avoue que j'ai hâte de lire ce que cela donne. A mon humble avis Dominique Manotti ayant plus de culture politique que DOA et DOA se débrouillant plutôt bien au scénario... ça peut donner du bon, voire du très bon.

Enregistrer un commentaire

 
◄Design by Pocket